asphalt-6-adrenalin-mod

La série Asphalt a toujours été chargée à bloc. Elle est née de l'union de l'essence et de l'acier, et le nitro coule dans ses veines. Mais ce sixième chapitre a reçu une injection d'adrénaline pour faire battre le coeur des joueurs aussi vite que la cadence des moteurs de leurs voitures. Asphalt 6: Adrenaline commençait là où se terminait Asphalt 5, poursuivant dans la même veine avec des sauts toujours plus hauts et de l'action d'arcade toujours plus survoltée.

Replongez dans les Mémoires d'Asphalt.

De l'action époustouflante

Tout juste un an après la sortie d'Asphalt 5, Asphalt 6: Adrenaline débarquait sur iOS. Et cet épisode plaçait à nouveau la barre très haut pour la franchise puisque l'équipe s'était mise immédiatement au travail dans le but d'améliorer la formule déjà éprouvée et d'en faire le meilleur jeu de course mobile possible.

a6-gameplay-1

Bien qu'en surface, certaines améliorations visuelles aient été apportées, c'est en creusant plus loin que l'on découvre des changements plus importants. Asphalt 6: Adrenaline a vu l'ajout de commandes et d'une maniabilité des voitures plus réalistes, mais avec des sensations plus proches de l'arcade. Pour y parvenir, l'équipe a inclus des sauts encore plus spectaculaires, des éléments de décor destructibles et le nouveau mode Adrénaline.

Un nouveau niveau d'agressivité

L'activation du mode Adrénaline était simple. Tout d'abord, les joueurs devaient charger leur jauge de nitro en dérapant et en récupérant des bonus sur le circuit. Puis une fois la jauge chargée, ils n'avaient qu'à activer le nitro. La voiture était ensuite propulsée vers l'avant par une force explosive. L'ajout d'une teinte bleutée et d'un effet de tremblement à l'écran en mode Adrénaline offrait une impression de vitesse encore jamais atteinte dans la série.

a6-gameplay-4

Mais l'Adrénaline n'affectait pas que la vitesse et les sauts. En plus de la sensation de propulsion, ce boost supplémentaire permettait également aux joueurs de jouer du coude. En fonçant sur le circuit et en vidant la jauge de nitro, il était possible de percuter n'importe quelle voiture sur son chemin. Les adversaires n'avaient qu'à bien se tenir, car en mode Adrénaline, vous fonciez à toute allure.

Parcourir le monde

À l'instar d'A5, Adrenaline proposait des circuits inspirés de véritables lieux à travers le monde où les joueurs pouvaient se mesurer. Toutefois, les fans de la série allaient avoir une surprise, car la plupart de ces circuits étaient nouveaux. Pour la toute première fois, les pilotes pouvaient se mesurer aux rues de Nassau, de Chamonix, de Reykjavík, du Cap, de La Havane, de La Nouvelle-Orléans et de Moscou au volant de leurs bolides.

a6-gameplay-2

Des circuits forts appréciés des fans faisaient également leur retour avec, entre autres, New York, Los Angeles, Tokyo, Monte-Carlo et Shanghai. Et ils étaient encore plus jolis qu'avant. Des détails supplémentaires ont été ajoutés à chaque nouveau circuit pour pouvoir en profiter pleinement en HD grâce à l'écran Retina Display sur iOS. (D'autres circuits tels que Detroit, Hong Kong et Rio ont été ajoutés par la suite dans la version Android).

Asphalt 6: Adrenaline proposait un total de huit types de défis. De la course classique à trois tours au mode Sous pression où les autres voitures pouvaient éliminer le joueur ou encore le Défi chrono où les joueurs devaient simplement terminer les courses dans le temps imparti, ce titre réservait quelque chose pour chacun.

Une immense carrière

La variété qu'ajoutaient tous ces modes différents à la Carrière était un avantage important. Ils proposaient 55 événements dans 11 ligues ou environ 10 heures de jeu en mode Solo. Au cours de leur carrière, les pilotes pouvaient remporter de l'argent pour améliorer et débloquer les 42 véhicules sous licence disponibles en jeu. Eh oui, la plupart de ces Souvenirs d'Asphalt renferment une phrase comme celle-ci, mais pour ceux qui tiennent le compte, c'est 12 véhicules de plus que dans Asphalt 5.

Cette fois, les pilotes pouvaient vivre leurs rêves motorisés sur quatre (et deux) roues avec des bolides de constructeurs tels que Ferrari, Aston Martin et Lamborghini. Chaque modèle était rendu dans un niveau de détail inégalé. De plus, pour la première fois, les joueurs pouvaient admirer leurs véhicules sous tous les angles en se déplaçant autour d'eux dans un garage numérique en 3D.

Dans le garage, il était possible d'améliorer sept aspects de son véhicule ou de sa moto. Avec de telles possibilités, les joueurs devaient prendre des décisions difficiles pour tirer le maximum de leurs véhicules. Améliorer le turbo pour maximiser la vitesse maximale ? Ou augmenter la maniabilité d'un véhicule avec de nouveaux pneus ? Décider du meilleur moyen d'améliorer un véhicule demandait un équilibre constant.

a6-gameplay-7

À la conquête du monde

Une fois que les pilotes maîtrisaient le mode Solo et leur bolide de rêve tuné à la perfection, ils pouvaient se mesurer au mode multijoueur à six personnes. Dans ce mode, les joueurs pouvaient prouver leur supériorité à l'échelle locale ou mondiale en affrontant d'autres concurrents du monde entier. Des classements étaient également offerts pour que les pilotes de talent s'affichent sur la scène mondiale.

Asphalt 6: Adrenaline a certainement insufflé à la série une dose de style et a permis à la série de proposer davantage de nouveautés. Ces progrès étaient en grande partie liés à la façon dont l'équipe a su tirer parti au maximum de la technologie des smartphones en constante évolution. Et ce facteur sera d'autant plus présent dans notre prochain Souvenir d'Asphalt, Asphalt 7: Heat.