asphalt-4-elite-racing-mod

Toute chose évolue par à-coups. Parfois à la vitesse d'un escargot, parfois à la vitesse de l'éclair. Et bien que d'un point de vue conceptuel, Asphalt 4: Elite Racing n'ait été « qu'une » étape de plus sur la voie vers Asphalt 9: Legends, il y eut un palier remarquable – la sortie de l'iPhone. Le premier smartphone d'Apple offrait de nouveaux niveaux de puissance, de fidélité graphique et d'interactivité. Tout ceci permit à l'équipe de commencer à créer l'Asphalt tel que nous le connaissons maintenant.

Plus de Souvenirs d'Asphalt.

Du nitro dans le réservoir

Si l'on regarde nos articles précédents consacrés à l'histoire d'Asphalt, on pourrait vous pardonner de ne pas reconnaître la série. Ce n'est plus le cas avec Asphalt 4: Elite Racing. Bien que le jeu soit sorti plus tard sur la N-Gage et d'autres appareils mobiles, il fut lancé initialement sur le premier iPhone.

Asphalt 4 fut conçu de A à Z en tenant compte des fonctionnalités de ce smartphone. L'équipe se concentra sur l'exploitation maximale du matériel, qui venait à peine de sortir un an auparavant. Le jeu était visuellement incroyable grâce à l'écran du premier iPhone et à sa résolution de 320x480, qui permettait un niveau de fidélité encore jamais vu – particulièrement avec son CPU ARM et son GPU 3D dédié.

asphalt-4-elite-racing-full-street1

Toucher, tapoter, incliner

Mais, bien que les améliorations graphiques aient sans aucun doute enthousiasmé les fans, ces progrès étaient prévisibles. Aussi, alors que l'innovation d'Apple encourageait un bond là où on aurait pu s'attendre à un simple pas auparavant, ce fut l'ajout d'une interface de commandes totalement inédite qui transforma réellement l'expérience Asphalt.

Entre l'écran tactile et le gyroscope de l'iPhone, d'énormes changements devinrent possibles. Tout d'abord, et en particulier pour les fans de longue date, le gyroscope permettait la commande d'inclinaison analogique. Les pilotes n'étaient plus restreints aux commandes binaires gauche et droite, et pouvaient désormais diriger leur véhicule avec plus de précision. Ceci donnait une expérience de conduite plus réaliste et que tous les joueurs pouvaient comprendre.

Vous incliniez un peu vers la gauche, et la voiture bougeait doucement de ce côté, tandis qu'avec un grand coup vers la droite, votre bolide faisait une embardée dans l'autre sens. Ceci offrait également un meilleur contrôle durant les dérapages pour que les joueurs puissent maintenir ce point idéal plus longtemps. Lancer le nitro était également facile, car il suffisait d'incliner l'appareil vers l'arrière pour que cette accélération supplémentaire soit activée.

Une attraction plus grande

L'inclinaison fut combinée aux commandes tactiles. Grâce à la technologie multi-touch qui agissait comme des boutons numériques, la prise en main devint plus facile pour les nouveaux venus. Cette combinaison élargit l'attrait d'Asphalt 4: Elite Racing, permettant aux fans de voitures, qui n'auraient peut-être pas choisi ce titre auparavant, de profiter de courses à très grande vitesse.

Comme l'un des objectifs clés de la licence Asphalt avait toujours été d'attirer une grande variété de fans de voitures, l'avènement de l'iPhone – et des smartphones en général – permit à l'équipe de se rapprocher davantage de ce but.

De l'ombre à la lumière

Tout comme l'iPhone avait fait découvrir la série Asphalt à de nombreux joueurs, le ton d'Asphalt 4: Elite Racing fit également passer la série de l'ombre à la lumière sur tous les appareils sur lesquels elle est arrivée. Bien que le jeu ait conservé son style de course urbaine, le thème passa du milieu de la pègre à celui de la jet-set d'élite. Il ne s'agissait plus de grimper les échelons dans le milieu du crime, mais d'obtenir le statut de VIP des courses de rue.

asphalt-4-elite-racing-full1

Avec un public beaucoup plus vaste, c'était plus logique. Les joueurs étaient désormais des célébrités qui pouvaient piloter des voitures coûteuses dans des cadres urbains, plutôt que se bagarrer pour la fortune dans des courses de rue illégales. La différence était subtile, mais importante.

Certes, la police était sur votre dos dans chaque ville. Et, oui, elle pouvait installer des barrages routiers et envoyer des hélicoptères à vos trousses. Mais elle représentait plus un prix à payer pour mener vos activités qu'une véritable menace.

Les derniers modèles

Avec 28 machines sous licence, Asphalt 4: Elite Racing était l'illustration d'un monde d'excès. Vous pouviez non seulement dépenser des millions pour acquérir des bolides de luxe et améliorer leurs performances, mais aussi les contempler dans votre garage.

De plus, ce cadre justifiait davantage cette aventure qui entraînait les joueurs à courir aux quatre coins de la planète. La plupart des versions du jeu comprenaient six villes à visiter : Monte-Carlo, Beverly Hills, Shanghai, New York, Dubai et Paris. Toutefois, les propriétaires d'iPhone pouvaient aussi parcourir les rues de Las Vegas, Rome, Hawaï, Saint-Pétersbourg, Mumbai et San Francisco. Un total de 12 lieux.

asphalt-4-elite-racing-full-baloo1

Chacun des environnements était visuellement fantastique et plus distinct que jamais. Dans les villes modernes, les gratte-ciel brillamment illuminés dominaient les pilotes tandis que les vieilles villes voyaient les pilotes foncer sur des routes pavées. Et bien sûr, San Francisco regorgeait de sauts à couper le souffle. Une mécanique météorologique, capable d'altérer la maniabilité des voitures pendant les courses, renforça davantage cette diversité.

Jouer ensemble

Afin d'exploiter au maximum toutes ces voitures et destinations, Asphalt 4 offrait aussi davantage de moyens de s'amuser. De nouveaux modèles de maniabilité et d'IA garantissaient dans chaque course un ressenti plus réaliste et dynamique que jamais. Vous pouviez en faire l'expérience à travers cinq modes de jeu distincts. Course, Duel, Poursuite, Course au Cash et Carnage, tous faisaient leur grand retour depuis Asphalt 3, mais tous étaient rajeunis par les nouvelles mécaniques et les nouveaux graphismes.

L'accès facilité aux duels en PvP fut un autre progrès d'Asphalt 4: Elite Racing. À l'aide du Bluetooth, créer une partie et attendre qu'un ami vous rejoigne devenait simple comme bonjour. Ceci permit à des pilotes d'Asphalt de se mesurer en face à face et en temps réel dans des compétitions palpitantes.

En tant que tour de chauffe d'Asphalt sur iPhone, Asphalt 4: Elite Racing fut un énorme succès auprès des critiques et des joueurs. Mais, après cette première expérience, l'équipe était prête à développer de nouvelles moutures encore meilleures. La prochaine fois, nous nous pencherons sur Asphalt 5 et la façon dont l'équipe continua de peaufiner son jeu de course vedette pour smartphones.