moderate-thumbnail-450-min

Avec treize ans de développement, la route jusqu'à la légende d'Asphalt 9 a été longue et sinueuse. Bien sûr, nous avons utilisé des boosts de nitro, beaucoup dérapages et fait des tonneaux sur cette route, mais ce fut quand même beaucoup de travail ! L'un des arrêts sur cette route fut Asphalt 3: Street Rules. Alors que, à l'instar d' Asphalt 2: Urban GT, le troisième volet de la série fut une évolution plus qu'une révolution, ce titre apporta tout de même des changements et des ajouts intéressants à la série.

Son nom est Asphalt, juste Asphalt

En repensant à l'histoire de la franchise Asphalt en contexte, Asphalt 3: Street Rules a fait une chose importante. Il a fait d'Asphalt, Asphalt. Et je ne parle pas sur le plan conceptuel. Il a supprimé le sous-titre Urban GT.

a3-1-2d-3d

Il n'est dit nulle part s'il s'agissait d'un geste voulu ou non. Probablement qu'en interne, le petit nom des jeux a toujours été Asphalt. Mais en abandonnant le « Urban GT », la franchise s'est donné la liberté de pouvoir attribuer à chaque jeu un surnom plus évocateur. Désormais, un ton pouvait être donné avant même que le joueur télécharge le jeu. Et c'est quelque chose dont Street Rules a tiré pleinement avantage.

Une perspective nouvelle

Asphalt 3: Street Rules a continué à pousser la série encore plus loin dans le monde grisant des courses de rues. Cherchant à offrir une expérience de course encore plus spectaculaire, l'équipe voulait se servir des technologies les plus en pointe en 2006.

La version 3D du jeu, en particulier, voulait embrasser cette philosophie. Pour profiter au maximum de cette dimension supplémentaire, l'équipe a intégré une caméra dynamique. Avec des voitures et des circuits qui n'étaient plus plats, il était plus facile de faire pivoter la vue et de faire des panoramiques pour créer des courses plus passionnantes.

En plus de créer des circuits avec des élévations variées, l'utilisation la plus remarquable de la 3D par Asphalt 3: Street Rules fut l'hélicoptère de télé attiré par les frasques à grande vitesse du joueur. Lorsque cela se produisait, la caméra reculait pour diffuser quelques moments d'action du point de vue de l'hélicoptère. L'action offrait un ressenti complètement différent et donnait plus une impression de cinématique.

a3-skyshot

Bien sûr, cette nouvelle perspective a ajouté des défis. Les circuits et les voitures devaient être encore plus détaillés, car les multiples perspectives permettaient aux joueurs de les examiner à la loupe. 12 ans plus tard, il peut être difficile d'apprécier pleinement le succès du jeu à ce niveau. En 2006, le jeu avait l'air époustouflant sur les téléphones.

Encore plus Asphalt

En dehors de l'aspect visuel, la version 2D du jeu était très proche de la version 3D en termes de fonctionnalités. L'équipe ne voulait pas compromettre sa vision là où elle n'y était pas contrainte.

Les deux versions d'Asphalt 3 contenaient quatorze circuits, situés dans sept lieux légendaires autour du globe. Les pilotes couraient dans les rues d'Honolulu, de San Francisco, de Saint-Pétersbourg, de Las Vegas, de Rome, de Bombay et de Tokyo dans leur périple à travers le monde.

Mais, si cette variété ne suffisait pas, le troisième jeu d'Asphalt proposait également cinq différents modes de jeu prévus pour maximiser la durée de vie du jeu. Le premier de ces modes était une course traditionnelle, dans laquelle il fallait franchir la ligne en premier. De façon semblable, le mode Duel requérait simplement de terminer premier, mais cette fois contre un seul adversaire.

a3-2-2d-3d

Les choses commençaient à se gâter dans le mode Poursuite. Là, les joueurs prenaient le volant d'une voiture de police et pourchassaient le chef d'un gang de courses de rues clandestines. Le mode Carnage était un mélange de course et de destruction dans lequel l'objectif était de détruire les adversaires. Mais le grand ajout sur Asphalt 3: Street Rules fut la Course au cash. Le seul moyen de gagner dans ce mode consistait à effectuer des cascades et des dérapages hors du commun pour attirer l'attention des fans et gagner leur adoration.

Comme dans les titres précédents d'Asphalt, les joueurs devaient aussi affronter la police. Avec une IA améliorée, ces flics étaient désormais plus tenaces qu'auparavant, utilisaient des stratégies coordonnées, y compris des barrages et du pistage aérien, pour interrompre les courses.

PNJ et améliorations

Pour être assuré de la victoire, il y avait douze machines sous licence, neuf voitures et trois motos, des 10 plus grands constructeurs au monde. Maîtriser ne serait-ce qu'un seul de ces puissants véhicules était vital pour foncer à travers chaque ville sans collision. Une fois au sommet de votre art, vous pouviez couper les coins sur une Ducati ou déraper dans des zigzag vicieux au volant d'une luxueuse Lamborghini, sans craindre de rayer la peinture tout en poursuivant le drapeau à damier. Vous pouviez utiliser vos gains pour acheter de nouveaux bolides ou l'un des seize objets d'amélioration de votre bolide actuel.

Les PNJ furent un autre ajout énorme. Ces personnages étaient là pour assister les joueurs tandis qu'ils grimpaient les échelons du monde des courses clandestines d'Asphalt 3. Le premier de ceux-ci était Sandra, une mécano qui améliorait les performances des voitures. De la même manière, Julia et Michelle offraient des bonus importants, la première par plus de couverture télé et la seconde en réduisant l'attention de la police.

a3-3-2d-3d

Progrès importants

Même si Asphalt 3: Street Rules n'a pas révolutionné la franchise Asphalt, il lui a permis de faire quelques importants pas en avant. Et, même si les progrès furent mineurs, ils furent significatifs dans le contexte de l'objectif de la franchise. Après tout, Asphalt a toujours eu vocation d'être un jeu de course de niveau console, et Street Rules s'en est certainement approché, tant en termes technologiques que de fonctionnalités.

Asphalt 4: Elite Racing est notre prochain arrêt sur la route qui nous mène vers Asphalt 9: Legends. Et il est important, car sorti en 2008, ce fut le premier jeu Asphalt a faire le grand saut vers l'iPhone.